+2,000 clients satisfaits

Livraison sécurisée avec suivi

30 jours satisfait ou remboursé

Paiement sécurisé SSL

Service client 6 jours/7

Nike : La marque la plus populaire

Est-il possible d’évoquer le nom des meilleures chaussures adéquates de sport et ne pas mentionner celui de Nike ? Fondée en 1971, la marque américaine fut la première entreprise au monde à fabriquer des équipements sportifs devant Puma et Adidas. Chaque année, le chiffre d’affaires enregistré par Nike dépasse les vingt milliards d’euros.
Et si elle réussit toujours à devancer ses principaux concurrents, cela est souvent dû à sa capacité à innover, à diversifier ses offres et à communiquer efficacement. Toutefois, le chemin parcouru par les créateurs de cette marque incontournable avant d’être à ce niveau n’a pas été du tout simple.
Suivez ici le résumé sur l’historique de Nike.

Le logo de Nike


En réalité, tout a commencé aux États-Unis dans les années 1960. Philip Knight, l’homme qui est à l’origine de la marque va décider de vivre pleinement sa passion : la course à pied. Et au même moment où il foulait la piste d’athlétisme, il étudiait encore la comptabilité à la grande université d’Oregon. Mais en 1964, sa passion finit par prendre le dessus sur ses études. Il démarra ainsi la vente de chaussures en collaboration avec Tiger Onitsuka. Cette marque se transformera plus tard en ASICS.
L’affaire a été très vite rentable au point où quelques mois plus tard, il décidera d’entrer en partenariat avec son ancien entraineur Bill Bowerman.  

blue ribbon logo

Ensemble, ils vont créer l’entreprise « Blue Ribbon Sports » qui, rapidement, va se développer avec efficacité. En plus de la vision entrepreneuriale qui les caractérise, ils ont également une meilleure connaissance de leur produit. Cela va leur permettre d’être les principaux acteurs ayant participé activement à la renommée de la chaussure des Tigers sans laquelle ASICS ne saurait connaître le succès.

Mais de façon progressive, ils vont chercher à gagner leur indépendance afin de ne plus dépendre entièrement de leur fournisseur asiatique. Ils ambitionnent de faire la vente de leurs propres articles. En 1966, les deux partenaires vont ouvrir leur tout premier magasin en Californie et plus précisément à Santa Monica. Ils seront ensuite rejoints par un ami de Philip Knight du nom de Jeff Johnson.

Création de la marque et du logo Swoosh en 1971

De façon officielle, « Blue Ribbon Sports » a été changé en « Nike » 5 ans plus tard. Et si Johnson a décidé de prendre ce nom, ce n’est pas le fruit d’un hasard. En effet, ce nouveau nom a été inspiré de celui que porte une déesse grecque. Ce nom est un symbole de victoire : « Niké ». Cette même année, le logo dénommé « Swoosh » qui ressemble à une virgule renversée sera adopté et posé sur la plupart des articles de l’entreprise depuis 1971. Seuls les produits Nike appartenant à la gamme Jordan n’afficheront pas ledit logo, car ces derniers sont considérés comme une marque complètement à part depuis 1997. Pour la petite histoire, la création du logo fut remise à Carolyn Davidson. Étudiante en art graphique, elle va dessiner le logo pour un montant dérisoire de 35 $. Mais en 1983, Nike va lui offrir une bague faite en or, dotée d’un diamant et comportant le logo. En 1981, le groupe entrera en bourse et lui offrira également plusieurs de ces actions.

nike cortez 1972

Dès les années 1972, la marque connaîtra beaucoup de réussite sur le plan commercial comme technique. Le premier produit à succès sera la chaussure Cortez créée par Bowerman dans le but de satisfaire les exigences des coureurs de fond. En 1972, à Munich, les compétiteurs américains vont la porter pour participer aux jeux Olympiques. En ce temps, c’était une véritable révolution, car ce premier modèle de Nike est formé d’une semelle crantée qui permet aux athlètes d’amortir les éventuels chocs qui arrivent puis de rebondir. Et puisque les athlètes américains ont effectué de très belles performances pendant ces Jeux olympiques, Nike va s’inspirer de la même technologie pour fabriquer un autre produit : la Waffle. Il sera vendu l’année d’après et deviendra même un best-seller.

Par ailleurs, il importe de noter que Nike ne faisait pas partie des entreprises ayant sponsorisé les athlètes américains lors des JO en 1972. Il existait en fait une loi qui, en ce moment, ne permettait à aucun athlète qui était sous contrat avec une marque de prendre part à la compétition. Généralement, lorsque l’on parle du premier sportif professionnel avec que Nike a sponsorisé, l’on cite Steve Prefontaine, mais c’est plutôt Ilie Nastase, le tennisman, qui fut le tout premier.

Nike, une entrée réussie dans le monde du basket

La marque américaine ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Elle va plutôt redoubler d’efforts dans l’innovation de nouveaux produits. Ainsi, elle finira par créer la technologie Air pour un meilleur confort des coureurs. Il s’agissait des pochettes de gaz qui sont créées et introduites dans chacune des semelles des baskets. La première chaussure qui sera équipée de cette nouvelle technologie était la « Tailwind » en 1978.

nike tailwind

Elle avait été fabriquée pour la course. Deux ans plus tard, Nike, le leader incontesté des chaussures de sport dans toute l’Amérique fera son entrée en bourse. Il va une fois de plus battre tous ses concurrents présents dans le domaine du basket avec la mise sur le marché de « Air Force1 » en 1982. Cette technologie va considérablement rehausser le niveau des athlètes.

En effet, c’était un objectif que visait la marque : être la première à insérer un système d’amortissement Air dans les chaussures des basketteurs. Et ils l’ont réussi brillamment, car les professionnels évoluant dans la NBA vont l’adopter pour sa capacité exceptionnelle à amortir les chocs. C’est un exploit qui mérite d’être salué quand l’on sait que dans cette discipline sportive plusieurs changements d’appui et de rebond sont effectués.

Le designer de la chaussure, Bruce Kilgore, va préférer cacher la poche d’air en dessous du talon alors que Tinker Hatfield va préférer en faire une bulle transparente. Sa proposition sera finalement retenue et deviendra d’ailleurs un symbole pour les chaussures appartenant à cette gamme Air Max.

premières air force 1

Le lancement de la AF1 fut une belle réussite, car son design était en parfaite harmonie avec les vêtements que l’entreprise proposait. De plus, elle avait le soutien de Calvin Natt, Mychal Thompson, Bobby Jones, Jamaal Wilkes, Michael Cooper et Moses Malone. Ce sont les 6 joueurs les plus célèbres de l’époque. Toutefois, Nike va délibérément opter pour le retrait de la chaussure du marché après une année de vente. Elle fut relancée après un désir impérieux des managers de Charley Rudo’s Sports, Downtown Locker Room et Cinderella Shoes. Ce sont des magasins spécialisés de Baltimore.

En 1984, Nike frappera un autre grand coup avec son partenaire Michael Jordan, la future grande star de la NBA. En effet, la marque américaine a une bonne connaissance des avantages du sponsoring dans la promotion des produits et de l’image d’une entreprise. C’est pourquoi elle s’est battue pour signer un contrat avec ce dernier. De ce contrat naîtra un partenariat qui continue d’être rentable pour la marque. Jordan, l’emblématique numéro 23 de l’équipe des Chicago Bulls, ne montera plus désormais sur le terrain de basketball sans porter sa chaussure Air Force 1. Au même moment, il va s’associer avec Nike pour la création de ses propres vêtements et chaussures qui seront vendus par le biais de la filiale dénommée « la Jordan Brand ». C’est ainsi que Air Jordan 1 verra le jour en 1985.

air jordan 1985

Peter Moore fut le designer de cette mythique chaussure de basket. Les sneakers addicts l’adorent énormément. Mais la NBA finira par bannir son utilisation, ce qui ne sera pas du goût de nombreux fans. En 1986, l’Air Jordan 2 viendra prendre sa place. Malheureusement, elle sera moins célèbre que le premier. Toutefois, l’histoire retiendra que la première chaussure de Nike sur laquelle le Swoosh n’y est pas fut celle créée par la Jordan Brand.

Au terme de l’année 1990, le puissant équipementier nouera d’autres partenariats qui lui permettront de fournir plusieurs équipements sportifs aux athlètes devant participer à de grandes compétitions comme le tour de France. L’association de Nike avec Bauer aux États-Unis va lui permettre d’être le fournisseur du hockey sur glace.  

La nouvelle chaussure de course conçue par Tinker Hatfield

Nike avait l’intention de dominer l’univers du running avec ses productions. Mais c’est dans l’univers du basketball qu’elle va finalement focaliser toute son énergie. Elle sera alors prise de vitesse par ses concurrents dans ce domaine. Elle décida donc de reprendre la conquête de l’univers du running avec la sortie d’une nouvelle chaussure à la pointe de la technologie. Il s’agit d’un modèle qui a été créé en 1985 par son architecte d’intérieur Tinker Hatfield conformément aux principes de la marque. Il faut noter que ce dernier est employé par la société depuis 1981. Mais il finira par changer son poste pour devenir un designer. Et en tant que tel, il créera beaucoup de sneakers de grande renommée.

thinker hatfield et nike

La première sur la liste est sans aucun doute l’Air Max 1. Cette chaussure emblématique lancée sur le marché en 1987 et très aimée chez l’ensemble des sneakers addicts à cause de son design et de son confort a créé une révolution dans l’univers des baskets de ce même type. Mais avant d’en arriver là, le designer a dû se servir de tout ce qu’il a appris en architecture, notamment au Centre Pompidou de Paris. En fait, ce concept a germé dans l’esprit de Hatfield lorsqu’il était à Paris. Ce fut à cette époque qu’est née l’idée de créer la semelle avec une ouverture qui ressemble à une fenêtre. Afin de rendre visible la technologie dite Air-Sole, l’on le retrouvera dans la semelle du modèle Air Max 1 comme dans tous les autres modèles de la gamme Air Max.

Trois ans plus tard, Hatfield va créer Air Max 90, car elle a été lancée en 1990. C’est ce modèle qui va remplacer l’Air Max 1. Comme la première, celle-ci ne tardera pas à trouver une place dans l’illustre patrimoine des sneakers qui font partie de la vie de Nike. Sur cette version, l’on retrouve une brèche dans la semelle ainsi qu’une bulle plus considérable que ce qui existait sur l’ancienne. Le design peu hostile de la AM90 qui fait montre d’une ligne de fuite placée au-dessus de la chaussure retient l’attention de tous. Cela est fait à dessein, car l’élément symbolise une invitation à aller de l’avant ; ce qui caractérise d’ailleurs le running. Notons que jusqu’en 1990, l’univers de la course à pied était toujours dominé par les concurrents de Nike.  

Les œuvres de Hatfield seront poursuivies par d’autres designers à savoir : Sergio Lozano qui va créer la version 95 et Christian Tresser qui va créer la version 97. Les designers de Nike ne manquent jamais de s’inspirer des deux œuvres emblématiques de Tinker lors de leur création. Dans le but de satisfaire aux demandes de ses clients, Nike va mixer plusieurs aspects de ses nombreux modèles de chaussures. Ainsi, plusieurs créations exceptionnelles seront lancées comme celles rendues officielles lors de l’évènement « Air Max Day » qui rassemble toujours les inconditionnels.

« Just Do It », au-delà d’un slogan

nike et le sport

Tous les articles de Nike conçus pour le fitness sont marqués par le Swoosh et le slogan connu de tous : « Just Do It ». Grâce à ces trois mots lancés en 1988, Nike souhaite montrer à son public qu’elle est plus que jamais plus proche d’eux, même si sa politique de communication semble se tourner essentiellement vers les sportifs professionnels. Ce slogan est d’ailleurs le bienvenu, car il va inciter les Américains à plus de pratique sportive. Ils sont nombreux à souffrir de l’obésité comme de la procrastination.

Pour en savoir plus sur les marques streetwear :