+2,000 clients satisfaits

Livraison sécurisée avec suivi

30 jours satisfait ou remboursé

Paiement sécurisé SSL

Service client 6 jours/7

Supreme : La marque streetwear numéro 1

Supreme, très connue comme une des plus grande marque dans le streetwear, fait l’objet d’une montée fulgurante depuis qu’elle a vu le jour. Zoom sur le parcours de cette firme américaine qui a révolutionné l'univers streetwear.

Historique de la marque Supreme

boutiques supreme

L’idée de création de cette marque remonte en 1994. En ce moment, plusieurs agitations pouvaient déjà se faire remarquer à New York et plus précisément dans les coins tels que Prince Street et Lafayette Street. C’était l’époque où il était possible pour les enfants du New Jersey et de la Long Island de jouer librement sans que les policiers ou les grands commerçants leur fassent de l’ombre.

Les débuts de James Jebbia

James Jebbia, fondateur de la marque Supreme, disposait d’un magasin où il séjournait souvent. Ce dernier avait fait ses preuves chez Parachute autour des années 80 et avait cumulé de l’expérience. Une fois installé aux États-Unis, ce dernier ouvrit une boutique de streetwear sur Spring Street et un magasin Stussy sur Wooster Street. Ses analyses lui révèlent en fait qu’un magasin de skate manquait fortement à sa horde. Étant ancré dans sa nouvelle initiative, Jebbia négociait plusieurs contrats avec des fournisseurs. Ces accords devraient lui permettre de meubler convenablement ses magasins.

shopping supreme

Il proposait essentiellement un drop ou la mise sur le marché de t-shirts, de casquettes et de sweats. Il s’agissait là d’une des premières missions que Jebbia s’attelait à mener à bien. Ce qui lui a valu d’ailleurs son prestige actuel. Pendant qu’il mettait en place ces magasins et concevait son trafic, il n’était point question de faire de longues files d’attente ou d’avoir à faire aux vigiles avant de faire des achats. Les principales cibles du temps étaient essentiellement des adeptes du skate et des artistes de New York.

Harmony Korine, cinéaste, faisait partie de ces derniers. Il disposait aussi d’un appartement non loin du magasin de Jebbia. Harmony considérait les points de vente comme des lieux de rassemblement pour tous les artistes et plus précisément pour ceux du skate en particulier. Il ne savait pas encore jusqu’à quel point Supreme s’imposerait dans le monde comme une marque très appréciée. Bien après, la marque a conquis le cœur des lycéens et s’est invitée royalement dans leurs habitudes vestimentaires et dans leur style.

James Jebbia

Au final, l’essor du skate est en partie dû à la marque Supreme. Les premiers X-Games qu’organise ESPN, une chaine sportive d’Amérique, ont encore plus révélé le skateboard en le hissant au rang d’autres pratiques sportives extrêmes telles que le sky surfing ou encore le street luge. Même si aujourd’hui, des baisses d’intérêt s’observent autour desdits sports, il n’en demeure pas moins que leur développement est majoritairement favorisé par Supreme.

L’opinion du public sur la marque Supreme à l'époque

Pour les gens, la marque est toujours liée au skate. Pas étonnant que plusieurs accessoires et combinaisons de ce sport soient aux couleurs de cette marque. Toutefois, il est à rappeler que Supreme, depuis sa création est fortement rattachée à la culture en général et à la mode. De la même manière, ces dernières arrivent à se refléter à travers cette marque de prestige et dans sa renommée internationale. Ses relations et autres formes de collaborations sont tout simplement étonnantes tant les acteurs et autres marques concernés sont tout autant prestigieux. Undercover, Nike, Lacoste et Louis Vuitton en sont des exemples palpables.

Au nombre des premiers à visiter le magasin de Supreme à Lafayette Street, il y avait plusieurs touristes asiatiques. C’est d’ailleurs eux qui étaient les premiers à adopter cette marque. Ce qui a permis, d’ailleurs, à la marque d’explorer d’autres horizons et d’infiltrer le marché japonais. Dès 1998, un peu plus de 3 magasins de Supreme verront le jour dans la région asiatique du globe. Le tout premier à Daikanyama à Tokyo, le second à Osaka puis le tout dernier de la série à Fukuoka. 

Il aura fallu près d’une décennie à Supreme pour s’implanter dans de grandes villes comme Los Angeles et plus précisément dans le North Fairfax, un quartier de la ville. Dans le même temps, il étend encore ses points de vente au Japon, en ouvrant des boutiques à Shibuya, à Harajuku et à Nagoya. Ayant grandi à Londres, c’est effectivement dans cette ville que les boutiques Supreme ont vu le jour en Angleterre et en Europe en général. Il enchaine sa tournée européenne en s’implantant ensuite à Paris, la capitale de la mode. Le cap était mis ensuite sur Brooklyn et San Francisco. À ce jour, 12 points de vente sont effectifs et répartis aux quatre coins du monde.

Le logo de Supreme

Très visible et d’une couleur frappante, le logo de Supreme ne passe pas inaperçu. Il est difficile de passer sans le reconnaître tellement il est lisiblement inscrit sur tous ses supports.


Depuis l’ouverture du premier point de vente en 1994, Jebbia n’a pas manqué de marquer l’histoire par la création d’un t-shirt en commémoration à cet évènement. Trois maquettes de t-shirts devraient faire objet de choix. L’un avait Travis Bickle comme image forte qu’il présentait, car principal héros de Taxi Driver, un film de 1976. Le second mettait en évidence des personnes qui patinent pendant que le troisième faisait référence à un des magasins de Supreme.

Ce n’est qu’après, qu’un ami du fondateur de Supreme sera considéré comme l’élément qui a déclenché la création du logo connu aujourd’hui. Pour ce dernier, les dessins originaux sont un peu sans identité. Il prendra la peine de transmettre à Jebbia, des écrits qui explicitent les travaux d’une artiste très populaire aux États-Unis, Barbara Kruger. Ce dernier s’en servira pour mettre en place le logo officiel de Supreme. Ainsi, le logo connu de tous pour représenter la marque Supreme est inspiré d’une affiche de ladite artiste et qui portait sur l’avortement légal. Il était possible d’y voir le visage d’une femme sur lequel il était écrit « Votre corps est un champ de bataille ». Ce message était écrit sur un fond rouge et en blanc. La forme de lettrage est ce qui donna corps au logo de Supreme.

Quels sont les produits vendus par la marque ?

les produits vendus par Supreme

Doté d’un style taillé pour les acteurs et fanatiques du monde du skate, Supreme a tout de même une diversité de produits qu’elle déploie dans ses boutiques et sur les marchés.

Il est possible de retrouver les basiques de la mode aux griffes de cette marque tels que les sweats à capuche, les t-shirts simples, les t-shirts amples, les pulls, les boxers et les pantalons larges. Les chaussettes Supreme étaient aussi accessibles dès lors que vous en ressentez le besoin. Il vous suffit de visiter le site internet dédié à cet effet et puis le tour est joué.
Cependant, les collections d’exclusivité représentent ce qui fonde la force de frappe et la particularité de la marque Supreme. Les accessoires de ces collections sont tous aussi larges et prennent en compte les chaussettes, les t-shirts, les vestes, les baskets qui mixtent les efforts de la marque de ses partenaires de renom tels que Jordan, ce qui a donné lieu à la Jordan 5, une paire de baskets inédite.

Comment fonctionne la marque Supreme ?

À voir la diversité de produits que la marque met sur le marché, il est normal que l’on en vienne à se demander comment elle s’arrange pour écouler tous ces produits. Mais déjà, il est à retenir que cette marque n’a pas un fonctionnement identique à ceux des autres marques aux mille produits.

Supreme shop

Cette société américaine très rattachée au skate ne fait pas des sorties aux périodes importantes de l’année. Pour elle, il ne s’agit pas de considérer les saisons de l’année comme étant toutes propices pour accueillir de nouvelles choses. En effet, cette marque préfère évoluer petit à petit dans l’écoulement de ses produits. C’est tout simplement ce que l’on appelle « drop ». Du coup, toutes ces pièces sont révélées au grand public à compte-goutte et constituent des pièces uniques. 

Même si les produits sont annoncés sur leur site, toute la stratégie s’opère dans les boutiques physiques de la marque. En France, la boutique de Supreme est un lieu paradisiaque pour les visiteurs de la région parisienne où elle est implantée. Pour y effectuer des achats, il vous faudra avoir dans un premier temps un numéro que vous devez également obtenir dans un endroit public un lundi. Ensuite, ce n’est qu’après l’appel du staff que vous pourriez passer à la boutique pour faire un fil assez considérable avant d’acquérir le produit qui vous fait les yeux doux. Entre le jour où vous obtenez votre numéro et le jour où vous pourrez effectivement effectuer votre achat, il vous faudra compter déjà 4 jours. Autant dire qu’avoir son produit Supreme relève d’une vraie course de fond où vous devez allier courage et endurance avant d’avoir gain de cause. Après cette première épreuve, vous en aurez encore une seconde toujours aussi rude avant que les portes des boutiques Supreme vous soient ouvertes à plein temps.

supreme style

Il n’existe pas plusieurs exemplaires pour les vêtements et d’autres formes d’accessoires disponibles dans les boutiques Supreme. C’est justement ce qui rend chacune de leur collection authentique et prête à faire objet de disputes entre acheteurs potentiels au moment de leur vente.

Quel est le secret de prospérité de la marque Supreme ?

La marque est fortement présente dans le streetwear. Son impact n’est que grandissant et ses liens avec le skate sont très retentissants. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles, la marque connait ce franc succès depuis des années. Avec son cœur qui est rattaché au streetwear, Supreme ne manque pas aussi de collaborer efficacement avec des marques luxueuses à l’image de LVMH.

Une collaboration qui devient officielle à partir de janvier 2017 et surprend le reste du monde en raison de leur antécédent récent. En effet, la marque française de prestige avait fait un procès à Supreme suite à une accusation de reproduction de logo sur les planches de skateboard. Cette situation a permis aux Fashion Week organisés à Paris de présenter convenablement l’alliance Supreme et Louis Vuitton.

Depuis lors, les créations de la marque ont pour trame de fond l’expertise de la marque luxueuse de France et de l’ambiance euphorique que dégage Supreme. Des sneakers, des baggys, des planches de skateboards et des sacs à dos sont sortis d’une telle coalition pour le plaisir des adeptes de la mode. Le prix associé à de tels produits est assez considérable ; ce qui permet de savoir que la marque occupe aussi une excellente place dans les grands.

voiture supreme

La réussite de la marque Supreme est ancrée dans son fonctionnement. Ses drops sont uniques et rendent tous ces produits accessibles en « Limited Edition ». La panoplie des répliques de la marque qu’il est possible de retrouver sur le marché montre jusqu’à quel point elle transcende les frontières et marque les cœurs. Les exemplaires très limités de ses sorties font d’elle une marque incontournable qui domine nettement le streetwear.

Au départ, l’idée était de mettre en place une marque qui se démarque des autres et qui propose des choses nouvelles. Ensuite, avec son concept de rareté qui fut associé, il a réussi à faire monter les audiences et à placer sa marque sur un piédestal. À cela s’ajoute une politique de communication très efficace et ultra convaincante. Des photographes de renom tels que Terry Richardson et le peintre Georges Condo n’ont fait qu’accroître la notoriété de la marque.

Plus étonnant qu’à ce jour, plusieurs célébrités arborent cette marque avec fierté et affinent leur style avec cette dernière. Il s’agit notamment de Lady Gaga, Mike Tyson, Kate Moss et bien d’autres encore. Supreme est sans aucun doute une marque d’exception dont l’ascension est loin d’être finie.

Pour en savoir plus sur les marques streetwear :